RandonnÉes en Roussillon
et alentours

Compilation d'itinéraires de petites randonnées de 5 à 20 km, autour de Perpignan, réalisées depuis 2010 par un groupe d'amis.

Certaines de ces randonnées décrivent des parcours déjà balisés, d'autres sont des découvertes des participants.

Toutes s'attachent à faire découvrir des paysages, des curiosités naturelles ou des éléments cachés du petit patrimoine : villages abandonnés, chapelles, tours de guet, bornes frontière, mégalithes, ou visent simplement à empêcher la fermeture d'anciens sentiers actuellement peu utilisés.

PS : Quand vous consultez les diaporamas, cliquez sur la petite icône en bas à gauche de l'image pour afficher les commentaires.

Contact

Juin 2014

Albera

El Camí de l'Aigua

Point de Départ

Le point de départ de cette randonnée est le hameau du Rimbeau sur la commune de Collioure. L'accès se fait depuis la RD 914.

Petit problème, les rues du Rimbeau sont très étroites et le stationnement peut s'y avérer difficile en particulier en été ou en période de vendanges. Cependant une petite place au centre du hameau peut accueillir quelques voitures.

Itinéraire

Il s'agit d'une randonnée de 15,5km, assez fréquentée et très organisée avec des balises jaunes et de petits panneaux indiquant les distances et les temps de parcours. Mais la beauté des vues sur le littoral et les crêtes, celle du couvert forestier de hêtres et de châtaigners, compensent cet excès de civilisation.

Le sentier parcours le sommet du bassin versant du Ravaner, petit fleuve côtier qui rejoint la mer à l'Est de la plage de l'Olla. Dans sa partie Sud le sentier suit un aqueduc créé au XIXème siècle pour recueillir les eaux des sources du Ravaner et alimenter le port de Port-Vendres. C'est cet aqueduc, toujours en fonctionnement, qui donne son nom à la randonnée : El Camí de l'Aigua, le Chemin de l'Eau.

Environ à mi-parcours, pour éviter le contournement d'un éperon rocheux, l'aqueduc franchit celui-ci par un tunnel de 140 mètres de long, accessible aux piétons, qui constitue une des curiosités de la randonnée.

Profil

Le dénivelé est de 680m. la pente est plus raide dans le quart Nord-Ouest entre le Rimbeau et le Coll de la Plaça d'Armes, avec des valeurs supérieures à 30% au dessus du Rimbeau.

Il est conseillé de réaliser le parcours dans le sens anti-horaire qui permet de répartir les pentes en un tiers de montée raide et deux tiers de descente modérée.

Diaporama

Itinéraire dans le sens anti-horaire ►

El Puig d'Esquers

Point de Départ

Au Coll de Sant Antoni, entre la plage de Garbet et le village de Colera, une large piste, probablement créée par les services forestiers qui ont reboisé ces montagnes dans les années 1960 ou par les pompiers, se détache sur le côté Ouest de la RN 260.

Le début de cette piste est suffisament large pour que plusieurs véhicules puissent y stationner. Ce sera notre point de départ.

Itinéraire

C'est un itinéraire aller-retour sans mystère de 13,8 kilomètres. Il suit une large piste sur laquelle on ne peut se tromper qui de plus est jalonnée de petits panneaux jaunes.

Deux variantes permettent de compléter le trajet principal et de découvrir le Castell de Molinàs et la chapelle de Sant Miquel de Colera.
Le trajet complet avec les deux variantes mesure 17,7 kilomètres.

Le Puig d'Esquers bien que d'une altitude modeste est une sorte de mirador avancé du sud de l'Albera et offre un superbe panorama d'un côté sur le littoral et de l'autre sur la plaine de l'Empordà.

Le sommet est couronné par un filon de pegmatite (une sorte de granit clair très dur) dont les formes rappellent la crête dorsale de certains dinosaures ou le faîtage de la Casa Batlló de Gaudi.

À une centaine de mètres au Sud-Est du Puig d'Esquers on trouve un petit Dolmen réalisé en dalles de pegmatite et partiellement effondré.

Profil

Le départ est à 70 mètres d'altitude, le point culminant à 606 mètres, soit une dénivellation de 536 mètres, mais la pente moyenne n'est que de 7,8%.

Diaporama

Désolé, pas de photos

Diaporama emprunté à Panoramio.►

la Tour de Querroig

Point de Départ

À Banyuls, le départ se fait depuis le quartier du Puig del Mas auquel on accède par un pont étroit sur la Baillaury, à gauche juste après le viaduc du chemin de fer.

Au coeur du quartier, la Place Abel Pagès offre un parc de stationnement spacieux qui permet d'accueillir plusieurs véhicules.


Itinéraire

C'est un parcours de 13,5 kilomètres, assez tonique, intitulé "À saute montagne" et balisé en jaune par la commune de Banyuls.

Jusqu'à la frontière, ce sentier est également intitulé "Chemin Walter Benjamin" car il a été l'itinéraire de la fuite vers l'Espagne de ce philosophe juif allemand pendant la seconde guerre mondiale.

L'objectif en est la Tour de Querroig vestige d'une fortification du 14ème siècle qui surveillait le littoral ainsi que l'antique limite entre les comtés de Roussillon et d'Empordà et qui se trouve actuellement sur la frontière franco-epagnole.

La montée se fait par les flancs du Rec de Barlanda, relativement humides et verts où la vigne est cultivée jusqu'à 400m d'altitude.

La descente se fait par les crêtes du Coll de Cerbère, du Puig Joan et du Coll de la Creu sur un versant plus sec qui domine le littoral et d'où par beau temps, la vue porte du Cap Leucate, voire de Sètes, au Cap de Creus.


Profil

La dénivellation maximale est de 640 mètres. Le profil est équilibré de part et d'autre de la tour de Querroig. La pente Ouest est plus régulière. La pente Est présente un profil en dents de scie avec une série de petite remontées entrecoupées d'arêtes de schistes qui rendent la descente un peu pénible.

Diaporama

Diaporama d'un parcours dans le sens anti-horaire ►

Sant Quirze de Colera

Point de Départ

On peut bien entendu laisser la voiture au Coll de Banyuls et commencer la randonnée par la crête frontière. Ce choix présente l'inconvénient de terminer par une montée, si on fait le parcours dans le sens horaire.

Il parait préférable de prendre pour point de départ le Mas Pils côté espagnol, car quel que soit le sens dans lequel on entreprend la randonnée, elle s'achève toujours par une descente, ce qui est appréciable en fin de parcours.

Itinéraire

C'est une randonnée de 12,8 kilomètres assez physique, les dénivellations ne sont pas très importantes, mais certaines pentes sont raides.

Les deux variantes du Puig de la Calma et du Puig d'en Jordà sont déconseillées aux personnes ayant des articulations fatiguées. C'est pourquoi, l'itinéraire principal en rouge, contourne prudemment ces deux sommets.

L'intérêt de ce parcours est le panorama qui, depuis la crête frontière, peut par beau temps s'étendre jusqu'à Sètes (120km), et la visite des vestiges de l'abbaye bénédictine de Sant Quirze de Colera.
Les sybarites peuvent déjeuner simplement mais correctement, en contemplant l'abbaye, depuis la terrasse du restaurant El Corral de Sant Quirze.

Profil

Bien que l'itinéraire principal soit décrit dans le sens horaire, il peut être intéressant de le parcourir dans le sens anti-horaire, la montée la plus pentue de Sant Quirze au Coll del Torn se gravissant à l'aller.

Par contre, dans les variantes vertes, le tronçon Puig de la Calma-Col del Llop est plus pénible en descente qu'en montée.

Diaporama

Désolé, pas de photos

Diaporama emprunté à Panoramio.►

Aspres et Riberal

Plus d'Infos

Boucle de FontCoberta

Point de Départ

Devant la chapelle de Fontcoberta, une vaste esplanade, le long de la RD2 qui relie Caixas à Sant Miquel de Llotes, permet le stationnement d'un grand nombre de voitures, ce sera notre point de départ.

Itinéraire

Cette randonnée fait le tour de la crête entre les chapelles de Sainte Marie de Fontcoberta et de Sainte Colombe. Le trajet principal a une longueur de 11,5km, la variante courte, en bleu, une longueur de 9,5km.

À l'exception d'un court passage, qui devra être éclairci, au sud de Can Nourat, c'est une succession de pistes larges et très claires qui sur la plus grande partie du parcours, traversent des bois d'alzines, et sont donc relativement abritées du soleil.

INCONVÉNIENT : Ce biotope boisé est très favorable aux sangliers et en corollaire, à leurs prédateurs, les chasseurs, donc en période de chasse, attention!

Le parcours offre un superbe balcon sur le Roussillon, le littoral, les Fenouillèdes, le Canigou, le Vallespir, l'Albera et coetera et coetera...

Les deux chapelles rustiques de Fontcoberta et de Sainte Colombe méritent bien sûr une petite visite.

Profil

C'est un profil en montagnes russes qui, quoique le dénivelé maximal soit inférieur à 300 mètres, présente quelques rampes assez raides, en particulier celle de la Sola de Lutzy qui avoisine les 30% sur une longueur de 500 mètres.

Il parait préférable de choisir le sens anti-horaire, le franchissement de la rampe de la Sola de Lutzy étant plus aisé en montée qu'en descente. Par ailleurs on termine ainsi le parcours par une descente sur le stationnement depuis le Puig del Boc.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►

SANT MIQUEL DE LLOTES EST

Point de Départ

Le parking, tout confort, du Musée de l'agricultre catalane (musée qui est fermé) situé entre la mairie et le cimetière peut être le rendez-vous et le point départ de cette randonnée.

Itinéraire

C'est un parcours de 13,7km sur des pistes ou des sentiers clairs qui contournent les crêtes, Serrat d'en Jacques et Montoriol, dominant la vallée de la Têt entre Sant Miquel de Llotes et Corbère.

Il permet de découvrir successivement les très beaux dolmens du Puig del Fornas, de la Creu de la Llosa (ou de la Falibe)et du Serrat d'en Jacques ainsi que l'ermitage Sant Maurici de Greolera.

La variante bleue permet d'accéder à la crête dominant le ravin des Canalettes où deux dolmens sont signalés. Cependant ce secteur est rendu difficile d'accès par une haute clôture qui semble délimiter un enclos de chasse et nous n'avons pas trouvé les dits dolmens.

Le contournement du Mas d'en Payrot par l'Est traverse une résidence privée, préférer le contournement par l'Ouest.

Si vous avez manqué le chemin d'accès Nord au dolmen du Puig del Fornas depuis la piste, pas de problème, celle-ci conduit directement au dolmen de la Creu de la Llosa (variante bleue pâle) d'où un chemin très clair conduit au Puig del Fornas.

Profil

Le dénivelé est de 329m, mais la montée a une longueur de 6km, soit une pente moyenne de 5,5%, la descente a une longueur de 7,7km soit une pente moyenne de 4,2%.

Il est suggéré de réaliser le parcours dans le sens anti-horaire qui réserve la pente la plus forte à la montée.

Diaporama

                   Itinéraire principal dans le sens anti-horaire ►

            Variante des Canalettes ►

SANT MIQUEL DE LLOTES OUEST

Point de Départ

Le parking du Musée situé entre la mairie et le cimetière, qui est spacieux, ombragé et doté du confort moderne offre un excellent point de rendez-vous et de départ pour cette randonnée.

Itinéraire

Cette randonnée permet de découvrir les crêtes formant le bassin versant du Gimeneil et du Boulès ainsi que plusieurs mégalithes :

  • Le dolmen du Coll de la Llosa, le plus important du secteur avec son cairn de 10m de diamètre (Environ, car ils ne connaissaient pas le système métrique),
  • Le dolmen des Rieres qui conserve encore deux dalles latérales et sa dalle de couverture,
  • Le dolmen des Molleres à demi ruiné.

Le parcours mesure environ 16,5km avec les diverticules des deux dolmens des Rieres et des Molleres, sinon comptez 1km de moins. La moitié Est suit d'abord la route de Casefabre pendant 2km, car le sentier qui gravit la crête est privatisé au niveau du Mas d'en Marc.

Quitter la route au Mas Tallafero (Mas Rovello sur la carte Ign) pour rejoindre le sentier prévu initialement qui est clairement identifiable jusqu'à l'oratoire de Sainte Marguerite. Ensuite le parcours emprunte un GR bien dégagé qui passe par la crête du Prats de Poutès puis le Coll de la Llosa et descend sur Sant Miquel de Llotes.

Environ 1,5km après le Coll de la Llosa, le sentier rejoint une piste DFCI par laquelle se termine la descente. C'est certes moins 'romantique' qu'un sentier, mais plus reposant pour les jambes fatiguées.

Profil

Le dénivelé maximal est de 470m, mais la pente moyenne, à l'exception de quelques passages plus raides, est toujours inférieure à 10%. Il y a quand même une montée continue de 8km qui peut paraître un peu longue.

Il est suggéré de réaliser le parcours dans le sens horaire pour profiter des pistes DFCI à la descente.

Diaporama

Ce diaporama présente l'itinéraire dans le sens horaire. ►

Crêtes de SERRABONA

Point de Départ

Le point de départ est le parc de stationnement situé à 150m avant le prieuré.

Remonter l'allée d'accès au prieuré et avant d'arriver à l'esplanade, suivre à droite le panneau indiquant le départ du sentier vers la crête.

Itinéraire

C'est un parcours de 11,5km qui permet de découvrir les crêtes et les vallons boisés entourant le prieuré de Serrabona. Les points d'intérêt sont :

  • Les points de vue sur le Canigou et si le temps s'y prête, sur le Conflent, la plaine du Roussillon et le littoral.
  • Au prix d'un aller-retour de 450m au nord du pic de Roca Roja, la visite d'un ancien puit à glace monumental (Photos 9 à 15 du Diaporama Jopa, à gauche).
  • Au niveau du Pic de Seradell les restes d'un dolmen transformé en cabane.
  • Au lieu dit "Cementiri dels Moros", les vestiges certes difficiles à identifier, d'une nécropole préhistorique.

Attention! La crête n'est pas boisée et est donc très exposée au vent et au soleil.

Le chemin est spacieux, bien entretenu. Il a été jalonné à intervales réguliers par un petit poucet muni d'une bombe de peinture rose.

En fin de parcours, s'il vous reste un peu d'énergie, le prieuré, monument majeur de l'art roman catalan mérite une visite.

Profil

Le dénivelé maximal est de 417m. Il est préférable de réaliser le parcours dans le sens anti-horaire.

La montée au dessus du prieuré est un peu raide (autour de 20%) mais régulière. Sur la crête, dont l'altitude oscille entre 933m et 1017m, les pentes sont faibles.

La descente est aisée avec des pentes modérées.

Diaporama

Ce diaporama présente l'itinéraire dans le sens anti-horaire. ►

Conflent

RodÈs

Point de Départ

Le point de départ est un petit parc de stationnement ombragé, baptisé "Espace géologique Rodès-Conflent", à gauche, à l'entrée du centre ville.

Si ce stationnement est plein, il en existe un autre 150 mètres en amont, en venant de la RN 116.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 11,9 kilomètres, sans grande difficulté, il faut seulement, au départ et au retour, franchir les 200 mètres de denivelé entre la vallée de la Têt et le plateau.

La pente qui impressionne un peu, vue depuis le pont sur la Têt, est en fait très modérée, les chemins sont clairs et faciles.

L'intérêt du parcours réside dans les paysages granitiques du premier plan, ainsi que dans les panoramas sur le Canigou, la vallée de la Têt et la Plaine du Roussillon.

On découvre à la montée, les vestiges de la carrière de granit de Rodès, ainsi que ceux du pont-aqueduc d'en Labau et en fin de parcours, ceux du village abandonné de Las Cazas et les ruines de l'église Saint Felix de Ropidera.

Profil

Bien que l'itinéraire puisse être réalisé dans les deux sens, le sens anti-horaire qui, depuis l'église ruinée de Las Cazas se termine par une descente douce de 4,8 kilomètres vers le village, semble plus confortable.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►

Plus d'Infos

TARERACH EST

Point de Départ

L'esplanade asphaltée de la coopérative vinicole offre, en dehors des périodes de vendanges, un stationnement spacieux pour un grand nombre de véhicules.

Le sentier démarre derrière la coopérative, à gauche après la clôture verte de la station de lagunage

Itinéraire

C'est un itinéraire de 13,8 kilomètres, sans grande difficulté, è l'exception d'une remontée un peu raide (75m sur 450m) depuis la rivière de Tarerach.

Le charme de cette randonnée, c'est une balade tranquille entre vignes et petits chaos de granit avec vues sur la plaine du Roussillon et sous l'oeil du Canigou.

Le tracé des chemins est un peu différent de celui qui figure sur la carte IGN et les puristes seront déçus, car environ 20% de ces chemins sont asphaltés ou gravillonés. Le remembrement a dû passer par là...

Seule ombre au tableau, le Mas Baylle où l'existence d'une meute de quatre chiens agressifs, l'absence de clôture et l'indifférence des propriétaires nous obligent à faire un détour par la route de Montalba.

Profil

L'itinéraire peut être réalisé dans les deux sens. Cependant, le sens anti-horaire, qui depuis le sommet du parcours se termine par une descente douce de 3,8 kilomètres vers le village, semble plus confortable.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►

TARERACH OUEST

Point de Départ

Comme pour la rando précédente, l'esplanade asphaltée de la coopérative vinicole est le point de rendez-vous.

Pour le chemin du Roc del Gotier traverser le village par la rue de la Mairie (cimetière main droite) et prendre à gauche aux dernières maisons.  Pour la variante du chemin de Séquières, pendre la route de Trevillach puis la dernière rue à gauche et enfin le chemin à droite.

Itinéraire

L'itinéraire par le Roc del Gotier mesure 16,6 kilomètres, les 800 premiers mètres sont très raides mais offrent une vue spectaculaire sur le village de Tarerach et au delà.

La variante du chemin de Séquières qui mesure 15,6 kilomètres, permet de rejoindre le plateau de Séquières par une pente plus modérée.

L'itinéraire permet la découverte, du plateau de Séquières et des vestiges de son village abandonné (chapelle romane de Saint Vincent et maison forte). On aperçoit en arrière-plan les villages de la vallée de la Desix et au loin le pic de Bugarach. Malheureusement quelques résidences secondaires d'altitude, plutôt cossues, dénaturent un peu ce paysage au caractère bucolique .

Dans la descente qui suit le Coll de Guers la jolie chapelle romane de Santa Eularia mérite largement une visite.

Profil

L'itinéraire par le Roc del Gotier avec sa montée très raide gagne à être réalisé dans le sens anti-horaire.

Par contre, il est préférable de réaliser la variante par le chemin de Séquières dans le sens horaire afin de prendre les quelques passages glissants sous le Roc del Cucut en montée plutôt qu'en descente.

Dans la partie centrale la pente est très modérée.

Diaporama

Ce diaporama présente l'itinéraire par le Roc del Gotier dans le sens anti-horaire. ►

Et avec un peu de chance, vous croiserez peut-être un vautour ►

Plus d'Infos

Boucle du Roc del Moro

Point de Départ

Comme pour les autres randos à Tarerach, l'esplanade asphaltée de la coopérative vinicole est le point de rendez-vous.

Entrer dans le village par la rue de la Mairie et prendre, à gauche derrière le cimetière, une impasse qui se tranforme en chemin.

ATTENTION : la montée entre le lieu dit Els Bacs et la limite avec Arboussols (cote 689m) ainsi que la montée depuis la ligne électrique parallèle au chemin d'Arboussols vers le Roc del Moro sont assez raides (Mais, rassurez-vous, ce serait pire en descente!).

Itinéraire

C'est une balade courte, 8,3km, qui présente cependant quelques pentes raides. Elle permet de découvrir plusieurs éléments plutôt confidentiels du patrimoine naturel et préhistorique de Tarerach :

  • le tunnel d'érosion éolienne dans le granit du Roc del Moro Nord (Roc Foradat),
  • l'oppidum préhistorique du Roc del Moro Sud,
  • les deux dolmens du Mas Lluçanes,
  • les roches gravées du Valat de la Figuerassa, difficiles à trouver.

L'accès aux deux attractions du Roc del Moro nécessite de petites escalades, les personnes manquant de courage pour les réaliser, devront attendre les plus audacieux sur le seuil entre les deux promontoires. La descente vers le Mas Lluçanes puis vers le Valat de la Figuerassa présente quelques passages piquants. Pour finir, la remontée vers Tarerach est sans histoire.

Il est possible de rallier directement Tarerach par la variante bleue, mais attention le sentier se convertit dans la zone du Bosc Negre en une piste extrêmement glissante en descente à cause des gravillons.

NOTA : Le secteur Sud, Mas Lluçanes et Valat de la Figuerassa, n'a été que partiellement reconnu.

Profil

Parcours à réaliser impérativement dans le sens anti-horaire, montée raide au départ et descente douce au retour.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►
      (Sans le secteur Sud pour le moment)

Corbières

La tour de la Boutine

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous est la chapelle Notre Dame de l'Olive à laquelle on accède par une étroite route asphaltée depuis la RD 27, à 500m à l'Est de Saint Jean de Barrou.

Derrière la chapelle, un espace ombragé de pins permet le stationnement. Éviter cependant le 15 août et le 8 Septembre, jours de pélerinage à Notre Dame.

Itinéraire

Cette randonnée permet de découvrir les vestiges de la Tour de la Boutine, qui au moyen-âge appartenait au réseau d'ouvrages fortifiés bordant côté français la frontiére avec le Royaume d'Aragon.

Implantée à l'extrémité Nord-Est de la crête de la Boutine d'où la vue porte jusqu'à Leucate elle permettait de surveiller le col de Feuilla et l'itinéraire qui unit le bassin du Barrou au littoral .

Le trajet ne mesure que 6,5km. Si le départ au dessus de Notre Dame de l'Olive est un peu confus, en revanche le tronçon principal du sentier qui suit la crête à l'Est de la Combe de Camissa est clair et bien signalé parfois même avec des catadioptres scellés sur des rochers.

À l'arrivée sur la crête de la Boutine il faut abandonner ce sentier tout confort et mettre le cap au Nord-Est en suivant une trace plus ténue signalée par du ruban de chantier.

Profil

La dénivellation est faible, 320 mètres. Les pentes sont modérées à l'exception du franchissement de deux barres rocheuses et cerise sur le gâteau, de l'ascension finale à la tour qui nécessite une petite escalade.

Le retour se fait par la Combe de Camissa par un chemin plus clair et plus aisé que celui de la Combe Notre Dame .

Diaporama

Le diaporama présente un allez retour qui commence et se termine par une boucle dans le sens horaire. ►

Chemin de CastelMaure À Perellós

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous est la chapelle Saint Félix de CastelMaure.

Un large terre plein au bout du chemin asphalté permet le stationnement de plusieurs véhicules.

Dans le cas de l'organisation d'un système de navette, ou d'un trajet dans le sens Sud-Nord, l'autre point de Rendez-Vous est le stationnement de Perellós.

Itinéraire

Ce trajet qui contribue à faire revivre l'ancien chemin muletier de Castelmaure à Perellós permet de découvrir :

  • La crête étroite dominant de 200 mètres les Combes de Laval et de la Balalène.
  • Les panoramas sur les Corbières au Nord et la plaine du Roussillon au Sud.
  • Quelques curiosités géologiques : aiguilles de grès, avens...
  • Quelques vestiges archéologiques : cairns, village de verriers juifs (légende locale?), mur monumental.

Le trajet ne mesure que 6,3km. Hormis dans la montée au dessus de la chapelle Saint Félix, le tracé est très clair et porte d'ailleurs des marques de défrichements récents (2014). Il est parfaitement signalé par de petits cairns dans les zones d'éboulis calcaires.

Le parcourir aller-retour est un peu rude. Donc en attendant que nous ayons trouvé un tracé permettant de redescendre sur Castelmaure par une autre crête, il faut soit ne le parcourir que partiellement, soit organiser un système de navette automobile entre Castelmaure et Perellós (29km par la route).

Profil

La dénivellation maximale est de 480m. La pente moyenne est modérée avec cependant deux talus plus raides, côté CastelMaure, entre les cotes 200m-300m et 500m-600m.

La descente vers Perellós, qui n'est que de 275m, est sans difficulté, le trajet est donc plus confortable dans le sens Nord-Sud.

Diaporama

Le diaporama présente un allez simple dans le sens Nord/Sud. ►

Plus d'Infos

Le Four du Verre

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous est la chapelle Saint Félix de CastelMaure.

Un large terre plein au bout du chemin asphalté permet le stationnement de plusieurs véhicules.

Sous les arbres, une rustique mais robuste table en béton peut accueillir un éventuel pique-nique de groupe.

Itinéraire

C'est une boucle relativement courte (8,5km, selon le GPS) mais quand même un peu fatigante, autour de la Combe de Laval qui permet d'explorer le cirque du Four du Verre à l'amont de celle-ci.

À vrai dire, à part les vestiges d'une dizaine de cabanes et quelques pierres vitrifiées, nous n'avons pas pu observer de témoignages convaincants de l'existence de cette activité verrière qui daterait du XIIIème siècle et relève peut-être de la légende. La randonnée est cependant intéressante pour les vues vertigineuses sur la Combe de Laval, les panoramas sur le Nord des Corbières et la découverte de ce cirque très sauvage et abrité des vents.

Sur les deux crêtes, les chemins sont clairs et bien signalés, par contre il n'y a aucun chemin dans le cirque du Four du Verre, il faut donc s'y orienter en fonction du relief et en suivant les coulées de calcaires pour éviter les zones de végétation dense.

Profil

La dénivellation maximale est de 400 mètres. Le profil est à peu près équilibré, les pentes sont modérées à l'exception de deux passages raides :

  • Au Nord, sur le Chemin de La Cassagne, le franchissement de la falaise qui surplombe les Estineilles.
  • Au Sud, la remontée de 130m depuis le Four du Verre jusqu'à la crête du chemin de Perellós.

Pour ces raisons, il parait préférable de réaliser le parcours dans le sens horaire.

Diaporama

Le diaporama présente un parcours dans le sens horaire. ►

L'Hortoux

Point de Départ

En bordure de la RD27, à droite en direction du Col de Feuilla, face au Hameau de l'Hortoux, un terre-plein permet le stationnement de huit ou dix véhicules. Ce sera notre point de départ.

la boucle de base constitue une randonnée de 11,4km avec deux montées, une petite descente intermédiaire et une plus longue descente au retour. L'ascension principale, au début du parcours, est de 300m.

Itinéraire

Deux variantes permettent de moduler ce parcours en fonction de votre énergie :

  1. Variante 1 : Depuis la Tour de l'Hortoux, une montée très raide et un peu sportive, dans les éboulis calcaires conduit à l'éperon de la cote 529 et raccourcit le parcours de 1.8km. L'intérêt ne réside bien sûr pas dans le raccourci, mais dans le divertissement que procure cette grimpette.
    En mai 2014, le passage par l'Ouest de l'éboulis est bouché par la végétation, ce qui oblige à un détour pénible par l'Est. Il faudra élaguer!
  2. Variante 2 : Depuis le chemin de la Coma del Cabrit, un détour vers l'Ouest par le chemin du Montolier rallonge le parcours de 600m, mais permet une traversée Ouest-Est sur des rebords de petites falaises offrant de superbes vues sur le littoral. Dans cette zone, certains cairns sont ornés d'un petit catadioptre rouge bien collé???

L'intérêt de cet itinéraire c'est d'abord la découverte de la mystérieuse Tour de l'Hortoux (Prononcer "Hortousse" SVP), puis celle de la Coma del Cabrit et de la crête du Pech de Catari.

Profil

L'itinéraire gagne à être réalisé dans le sens horaire, qui semble plus confortable.
La variante 1, est nettement plus impressionante en descente, qui nécessite quelques compétences en escalade, qu'en montée.

Diaporamas

Parcours principal
réalisé dans le sens horaire ►

Variante 1 ►

Variante 2 ►

Plus d'Infos

TOUR DES MINES DE MONTGAILLARD

Point de Départ

Au sud de la coopérative viticole, qui semble désaffectée, une vaste esplanade en bordure de la route de Rouffiac des Corbières, permetttrait le stationnement des véhicules de tout un club. Ce sera notre point de départ.

Itinéraire

À RÉDIGER

Profil

Le dénivelé maximal, 250 mètres n'est pas très important, les pentes sont modérées à l'exception de la dénivellation de 110 mètres entre les Mines du Tistoulet et le Sarrat d'en Germà qu'il est plus confortable de franchir en montant. Donc il est conseillé de réaliser l'itinéraire dans le sens horaire.

Diaporama

Le diaporama présente un parcours dans le sens horaire. ►

Padern

Point de Départ

Depuis la rue principale suivre le jalonnement conduisant, par un sentier court mais raide, au château qui est aussi le départ du Sentier Cathare.

Itinéraire

C'est un itinéraire assez court de 11,7km, mais avec un passage un peu raide de 2km.

Au départ de Padern l'itinéraire suit le Sentier Cathare sur 5km, puis après un trajet non balisé de 3km, rejoint Padern par la boucle locale du Pas de la Serre qui emprunte l'ancien chemin de Padern à Paziols.

La moitié Ouest permet de découvrir les vestiges du Prieuré de Molhet (Prononcer "Mouliète", SVP) et offre, sur la haute vallée du Verdouble, de beaux panoramas malheureusement gâchés par la présence de la ligne THT.

La moité Est, très sauvage, emprunte les vallées du Ruisseau de Grazels puis du Ruisseau de Trémèzou qui doit franchir une falaise d'une cinquantaine de mètres pour rejoindre le Verdouble. Cependant, compte-tenu du climat local, le spectacle de la cascade est une occasion rare.

Profil

Le point de départ est à une altitude 200m, le sommet est à 614m selon l'Ign (594m selon Google).

L'itinéraire est plus facile à parcourir dans le sens anti-horaire, la pente raide est gravie au début du trajet et les quatre derniers kilomètres sont une descente à pente modérée jusqu' à Padern.

Diaporama


Diaporama du parcours ►
réalisé dans le sens anti-horaire.

Paziols

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous est le stationnement devant l'ancienne la cave coopérative, aujourd'hui fermée.

On contourne l'ancienne cave coopérative par le Sud et l'on suit la rue jusqu'au cimetière où l'on tourne à gauche.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 11,5km sans difficulté. Les chemins sont larges et balisés par la commune de marques jaunes.

Le chemin prend une direction Sud-Ouest et après un passage à gué, il remonte la rive sud du Ruisseau de la Coume pour arriver au Col de Hiero

À peu près à mi-parcours, a été aménagée une aire de pique-nique confortable avec table, bancs et toit. On y bénéficie d'un superbe panorama, vers le Sud sur le Canigou, le Madres, la vallée du Maury et vers le Nord sur le Mont Tauch.

Après un quart de tour vers le Sud, le chemin prend une direction Est-Nord-Est. La paysage un peu plus monotone que celui du départ offre néammoins de belles vues sur la vallée de l'Agly.

Au niveau du Col de la Lauze, il faut quitter le chemin et prendre un sentier un peu plus raide sur la gauche qui permet d'éviter les méandres de la RD 611 que l'on rejoint à l'entrée du village.

Profil

Le point bas est à 133m, le point culminant à 396m, les pentes sont faibles.

L'itinéraire gagne à être parcouru dans le sens anti-horaire les pentes étant un plus raides au début et plus reposantes à la fin.

Diaporamas

Quelques photos du parcours► réalisé dans le sens anti-horaire.

Plus d'Infos

Le Roc del Touich

Point de Départ

Comme pour la balade du Pech de l'Ayre, sur la route de Perellòs, environ 200m avant le Cortal Lalana, prendre à droite le chemin au niveau du panneau indicateur de la stèle de l'accident d'avion du 11 janvier 1963.

À une cinquantaine de mètres à droite, emplacement pour le stationnement de quatre ou cinq véhicules devant l'aven El Barranc.

Itinéraire

Le Roc del Touich domine par une falaise d'une trentaine de mètres, la Combe de la Gaumagne au Nord-Est du Pech de l'Ayre.

Une borne géodésique en granit de l'Ign matérialise l'altitude de 519m, mais une vingtaine de mètres au Sud de celle-ci, un édicule mystérieux attire le regard. Mais qu'est-ce donc??

À peine 1,4km de guarrigue sépare la piste du Pech de l'Ayre du Roc del Touich et la pente est modérée, cependant depuis le Sud-Ouest il n'existe aucun chemin permettant d'accéder à cet objectif.

Deux papys curieux ont récemment défriché et jalonné avec du ruban de chantier une trace à travers la guarrigue. Mais la clef du mystère ne sera pas dévoilée ici. Allez-y!

Attention! Même défriché, ce n'est pas un parcours très confortable.

Dans l'immédiat seul un trajet aller-retour de 8km est proposé, mais une boucle par le Fangasso et la Coma Boixera est à l'étude.

Une variante par la Combe du Beau Seigneur a également été jalonnée elle est pittoresque mais implique une descente de 80m suivie d'une remontée de 100m, assez raide, vers le tracé principal.

Profil

La dénivellation maximale est de 200m, les pentes n'excèdent pas 16%, profil strictement symétrique pour le moment.

Diaporama

Le diaporama présente un allez simple dans le sens Sud-Ouest/Nord-Est. ►

FenouillÈdes

Le Tour de BELESTA

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous est le stationnement sur la place de la mairie et de l'école. Les emplacements y sont peu nombreux, un autre stationnement est possible derrière la mairie.

Depuis la place, contourner le bâtiment de la Mairie et suivre une rue pentue jusqu'à la station d'épuration. Là, tourner à gauche remonter sur une centaine de mètres et prendre à droite un sentier direction Sud-Est, jusqu'à un chemin asphalté à gauche.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 15,6km en montagnes russes autour de Belesta qui offre une succession de paysages variés, crêtes et vallons. Mais son intérêt principal est la découverte d'éléments d'un patrimoine historique s'étalant du néolithique au XIXème siècle. À environ 600m au Sud-Ouest du Pic Aubeil, se trouvent les ruines de la Chapelle Barthélémy de Jonquerolles.

Après avoir visité ces ruines, suivre le chemin principal pendant 1,3km, puis prendre un sentier direction Est qui conduit au Dolmen du Molí del Vent.

Environ 1km au Sud de la route de Caramany (RD 21), on arrive à la Cauna, la fameuse Grotte dans laquelle furent trouvées en 1983, par Françoise Claustre des sépultures néolithiques. Le sentier traverse ensuite la vallée de la Crabayrisse, sur sa rive Sud se trouve sur la droite du chemin, un puit à glace en maçonnerie de schiste et de granit, d'environ 6m de diamètre, le Pou del Gel.

Enfin, environ 1,5km après le puit à glace, se trouvent deux bornes en maçonneries érigées au XIXème siècle pour délimiter les territoires de Belesta et de Montalba. La plus orientale de ces deux bornes est située sur l'ancienne frontière entre la France et l'Aragon, sur le bloc de granit qui lui sert de socle est gravée la croix pattée des rois d'Aragon.

Profil

La montée la plus raide se trouve entre le Ravin de l'Orteill et le Pic Aubeil, la dénivellation n'est cependant que de 200m. Il est suggeré de réaliser le parcours dans le sens anti-horaire.

Diaporama

Ce diaporama présente l'itinéraire dans le sens anti-horaire. ►

Plus d'Infos

LA BERNOUSE

Point de Départ

Stationnement le long de la route de Cases Noves, environ 700m après le giratoire du pont traversant la Têt.

Le chemin de départ et celui d'arrivée sont situés de part et d'autre du gué du ravin de la Coume Dardenne.

NOTA : Cette balade est à la limite des Fenouillèdes, le sentier démarrant dans le Riberal.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 9,5km avec un dénivelé maximal de 254m. Il ne présente pas de grande dfficulté, hormis la descente vers la vallée de la Têt dans le sens horaire.

Les points d'intérêt du parcours sont la découverte :

  • du paysage granitique et de ses chaos rocheux,
  • des panoramas sur le Conflent, le Canigou et la Plaine du Roussillon,
  • de la borne frontière du Puig Pedros,
  • de la borne sans rôle précis de la Bernouse.

Profil

Profil d'un parcours réalisé dans le sens horaire.

Dans ce sens, la descente vers la vallée de la Têt, sur le versant Est de la Coume Dardenne est assez pentue et rendue glissante par les gravillons.

Il est conseillé aux personnes craignant les chutes de réaliser le parcours dans le sens anti-horaire.

Diaporama

Diaporama d'un parcours réalisé dans le sens horaire.

Les Mines de Fer de Planèzes

Point de Départ

Quelques places de stationnement sont disponibles le long de la rue qui longe à l'Ouest la coopérative viticole, ainsi qu'à l'entrée d'un petit terrain de sport qui semble à l'abandon, un peu plus haut.

Ces emplacements sont implantés fort judicieusement au point de départ de notre itinéraire.

Itinéraire

Cette randonnée, d'une longueur de 10,5 kilomètres, a pour objectif la visite de plusieurs sites de mines de fer situées au Nord du village de Planèzes :

  • Les mines du Ruisseau de Trémoine, où subsistent les vestiges les plus importants ont été exploitées jusqu'en 1932. Le minerai extrait était évacué vers la voie ferrée des Fenouillèdes par un téléphérique dont on retrouve quelques vestiges.   Consultez la documentation dans la colonne de gauche.
  • Les petites mines de la Coume d'en Mouche que nous avons découvertes par hasard, à la fin de notre parcours et sur lesquelles nous n'avons pas trouvé de documentation.

Le parcours permet également d'admirer au Sud le panorama des Fenouillèdes dominées par le Canigou, ainsi que la Tour de Trémoine et le ravin profond et tortueux du Ruisseau de Trémoine.

Au Nord du trajet on découvre l'Ouest du plateau de la Tourèze et les vues sur la vallée du Maury et les crêtes de Queribus.

Profil

La dénivellation maximale est de de 234 mètres. Les pentes les plus raides, autour de 20%, se trouvent au départ de Planèzes et dans la descente de la Coume d'en Mouche. La partie centrale du parcours, sur environ 4 kilomètres, est faiblement accidentée.

C'est donc, à l'exception de l'exploration des excavations minières, une randonnée tous publics qui peut être réalisée dans un sens comme dans l'autre.

Diaporamas

Une boucle dans le sens horaire      ►

Le Téléphérique  ►

Le Tour du PUIG PEDROS

Point de Départ

Attention, l'accès au village ruiné de Cases Noves est modifié par rapport à celui qui figure sur la carte Ign, consultez la photo aérienne.

Il est suggéré de stationner les véhicules dans l'entrée d'une parcelle ombragée par deux pins à environ 80m à l'Ouest de la montée vers Cases Noves, ce sera le point de départ.

NOTA : Cette balade est à la limite des Fenouillèdes, le sentier démarrant dans le Riberal.

Itinéraire

C'est une boucle locale de 9,7km; balisée en jaune, pour les piétons et en bleu pour les cyclistes, la fréquentation des sentiers par ces derniers, fait qu'ils sont bien dégagés. Malheureusement on y trouve parfois également des motards.

L'intérêt du parcours c'est la découverte :

  • d'un paysage granitique ponctué de chaos rocheux,
  • des vestiges de l'aménagement rural des siècles passés : feixes (les murets) et barraques (les baraques ou cabanes de pierres sèches),
  • et surtout de la borne du Puig Pedros. Elle fut érigée au XIXème siècle pour marquer les limites communales de Belesta et de Montalba sur un rocher, gravé de la croix pattée d'Aragon et de la date de 1658, qui marquait avant le Traité des Pyrénées (1659) la frontière franco-aragonaise.


Et après le parcours, une visite aux ruines du hameau de Cases Noves est conseillée.

Profil

Le dénivelé maximal est de 247m, et même moins pour ceux qui resteraient au pied du Puig Pedros. Il y a une montée assez raide depuis la vallée de la Têt jusqu'au Bosc Negre, après, le sentier suit les ondulations du plateau.

Le parcours dans le sens horaire est plus confortable, monté raide au départ et retour en pente douce.

Diaporama

Ce diaporama présente l'itinéraire dans le sens horaire. ►

La Tourèze

Point de Départ

À l'entrée du centre ancien de Latour de France, en rive Sud de la Rue des Écoles, on trouve un vaste espace de stationnement, ce sera notre point de départ.

Itinéraire

C'est un parcours de 12 kilomètres, répertorié dans tous les guides de randonnées des Pyrénées-Orientales et balisé en jaune par la mairie de Latour de France sous le nom de Tourèze Mystérieuse.

Le prétendu mystère réside dans les dizaines de kilomètres d'enclos de pierres sèches et les dizaines de cabanes du même matériau. On peut ainsi en compter 15 le long du sentier entre le premier pylône de la THT et la Coumo d'en Calveille. Ces infrastructures sont le résultat d'un défrichement de la Tourèze qui a eu lieu essentiellement au XIXème siècle.

Plus mystérieuse et pourtant non décrites dans les guides, sont les mines de fer de la Coumo d'en Mouche dans lesquelles il faut s'aventurer avec précaution. Dans le haut de la Coumo d'en Mouche on trouve également les ruines très discrètes d'un puit à glace.

Enfin depuis la crête du Sarrat del Coude, on découvre la vallée de l'Agly jusqu'à la mer.

Profil

La dénivelation maximale est de 300 mètres. Le trajet ne présente pas de fortes pentes, à l'exception, sur une courte distance, des lacets du haut de la Coumo d'en Mouche.

Après le point culminant (394m), sous le pylône de la THT, le sentier est en pente douce jusqu'au village.

À l'exception des galeries des mines de fer, c'est donc une randonnée tout public qui peut être parcourue dans les deux sens.

Diaporamas

Le parcours dans le sens horaire  ►

La visite de la Mine de Fer ►

Les Cabanes ►

La Tour de Trémoine

Point de Départ

Le stationnement dans les rues de Rasiguères est assez limité.

Le parking de la coopérative des Vignerons de Trémoine est la solution que nous avons trouvée, mais les personnels n'aiment guère les voitures ventouses qui réduisent d'autant le nombre de places réservées aux clients, il faut parlementer un peu.

Itinéraire

L'objectif est la Tour de Trémoine, une fortification moyen-âgeuse dont certains éléments remonteraient au Xème siècle, qui domine le village de Rasiguères.

Le projet consiste en une boucle anti-horaire de 7,5 kilomètres montant à la tour par un sentier assez raide et non balisé qui part du lit du Ruisseau de Trémoine et redescendant sur Rasiguères par un itinéraire balisé passant par le Bac del Taillou.

Petit problème, il n'existe, sur une distance d'environ 350 mètres, aucun sentier entre la Tour de Trémoine et le chemin venant du Bac del Taillou. La végétation est très compacte et dans le sens Sud-Nord et montant que nous avons suivi, nous n'avons pas réussi à faire la liaison.

Qu'à cela ne tienne, nous referons prochainement une nouvelle tentative dans le sens Nord-Sud et descendant, qui est recommandé comme plus facile, dans plusieurs sites de randonnées.

Profil

La dénivellation maximale n'est que de 207 mètres. Le profil est nettemment déséquilibré avec une pente qui frise les 32% sous la Tour de Trémoine puis qui descend en douceur sur Rasiguères depuis la cote 327 mètres.

La pente sous la tour est certes raide mais elle est courte et n'est finalement guère difficile tant en montée qu'en descente.

Diaporama

Ce diaporama présente un simple aller-retour à la Tour.        ►

Perellòs

Les deux Cades

Point de Départ

La piste du Pla de la Llaquera, se détache du chemin asphalté de la Vall Oriola environ 200m à gauche après le Roc Rodò , orthographié Roc Redon sur la carte IGN. Un avatar catalan de la mythique Aiguille Creuse d'Étretat, qui a malheureusement été vandalisé en 2011.

Sous le chemin de la Llaquera, le long de la route de la Vall Oriola, une ancienne carrière pourrait accueillir cinq ou six voitures bien rangées. Ce sera notre point de départ.

Itinéraire

Il s'agit d'une randonnée de 17,3 km sans difficulté notable. Elle offre des paysages très variés : le plateau karstique de La Llaquera, les canyons du Correc dels Vivers , les dolines plantées de vignes du Planal de la Blaca, de la Garriga Negra et de la Vall Oriola.

Au Sud du Correc dels Vivers,à l'écart du chemin, on peut apercevoir la Cauna d'el Jaumatot, une ancienne bergerie troglodyte aménagée dans une grotte de la falaise. Elle est accessible soit depuis la piste du Correc dels Vivers, soit depuis la route du Mas Farina.

L'itinéraire doit son nom à la présence de deux Genévriers Cades (Càdec en Català) monumentaux. On rencontre le premier en quittant le Correc dels Vivers à 350m au Sud du Mas Farine. Le second exploité commercialement sous le nom de "Le" Vieux Genévrier et réputé plus que millénaire, se trouve à 460m à l'ouest du Mas de la Belle Auriole.

Peu avant le retour au stationnement, sur la droite de la route on remarque de petits arbres avec de jolis fruits colorés (début septembre) semblables à de petites poires. Ce sont des Cormiers,une espèce en voie de disparition.

Profil

Les dénivelés sont faibles, le point le plus bas est à une altitude de 162m, le plus haut est à 297m et les pentes sont toujours inférieures à 10%.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens horaire. ►

Coll de Carrera

Point de Départ

Le point de départ est le petit stationnement de Perellós, où nous laisserons les voitures, au bout du chemin asphalté.

Depuis le stationnement, on remonte vers le village on traverse à gauche une brêche entre les maisons, puis une ancienne vigne en friche et l'on rejoint la piste que l'on aperçoit en face.

Itinéraire

Il s'agit d'une petite randonnée de 13,9 km qui permet de découvrir les garrigues très sauvages entre Perellós et Vingrau ainsi que l'ancienne crête frontière.

Le chemin d'abord orienté Ouest tourne progressivement vers le Sud et traverse la cuvette très boisée de l'Aiguera de Nyera, puis le plateau des Aiguerasses.

Le chemin traverse ensuite la Cresta de la Galera et poursuit direction sud Ouest jusqu'au Cortal del Remolí d'où il monte jusqu'au Trau del Cavall.

Nous suivons la crête en passant par le Trau del Colom, puis par le Piló du Coll de Carrera sommet du parcours, jusqu'au Coll de Ladet.

Le retour vers Perellós se fait par des tunnels d'une végétation très dense de la Jasse des Ferles.

Profil

La dénivelation maximale est de 295m. Randonnée à faire plutôt dans le sens horaire, la montée du Trau del Cavall est certes un peu raide mais elle est courte.

La fin du parcours, du Coll de Ladet jusqu'à Perellós, est une descente modérée de 3km.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens horaire. ►

Tour du Montolier

Point de Départ

Le point de départ est le petit stationnement de Perellòs, où nous laisserons les voitures, au bout du chemin asphalté.

En sortant du stationnement prendre un chemin assez large qui descend juste à droite. Ce chemin coupe le premier méandre de la route.

Itinéraire

Il s'agit d'une randonnée de 14,2 km avec un dénivelé maximal de 401m qui démarre doucement puis est un peu plus raide sous le radar, mais sans grandes difficultés.

Sous la chapelle Santa Barbara. on rejoint l'asphalte qu'il faut suivre pendant 1,5km jusqu'au niveau de la ligne HT.

Quitter l'asphalte pour une piste direction Nord-Est parallèle à la ligne électrique pendant près de 2km. Un passage entre un nerprun (Aladern), à gauche et un chêne vert (Alzina), à droite signale le démarrage du sentier du Montolier.

Ce sentier assez étroit, est clairement jalonné de marques de peintures parfois jaunes, parfois bordeaux ainsi que de petits cairns, que l'on peut suivre sans difficultés pendant toute la montée.

À partir du radar jusqu'au Coll de Ladet , on suit la crête qui offre un superbe panorama sur la plaine du Roussillon. Petit inconvénient, cette crête est très exposée à la Tramontane.

Comme pour le tour du Coll de Carrera, le retour vers Perellós se fait par les tunnels de végétation très dense de la Jasse des Ferles.

Profil

Depuis le radar, sommet du parcours (707m), à l'exception de quelques petites remontées, le sentier descend de façon continue jusqu'à Perellòs, donc à faire plutôt dans le sens anti-horaire.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►

Plus d'Infos

Pech de l'Ayre

Point de Départ

Sur la route de Perellos, environ 200m avant le Cortal Lalana, prendre à droite le chemin au niveau du panneau indicateur de la stèle de l'accident d'avion de janvier 1963.

À une cinquantaine de mètres à droite, emplacement pour le stationnement de quatre ou cinq véhicules devant l'aven El Barrenc, attention, 50 mètres de profondeur. On y trouve parfois des spéléologues.

Itinéraire

Petite balade reposante d'une longueur de 9,54 km et de 243 m de dénivelé maximal.

Elle permet de découvrir la crête très boisée du Pech de l'Ayre qui offre des vues splendides sur le Roussillon et sur les Corbières. Cette crête fut avant le Traité des Pyrénées (1659) la frontière entre le royaume de France et celui d'Aragon.

Depuis le point de rendez-vous, suivre la piste de la Coma Ramiol qui conduit jusqu'à la stèle de l'accident d'avion. Une centaine de mètres après la stèle, monter à gauche dans la garrigue en suivant une coulée de gros blocs calcaires qui forment un sentier, clairement balisé par des cairns.

Après une vingtaine de minutes d'ascension le sentier rejoint une piste de chasseurs qui couronne la crête et redescend sur la route de Perellos par la Coma del Cabrit.

Environ à mi-parcours, le refuge en plastique créé par l'association de chasseurs de Feuilla, permet de faire un pique-nique ou peut servir d'abri en cas d'intempéries, si les chasseurs ne l'occupent pas.

En fin de parcours, le sentier passe par la Cauna de Perellos une grotte d'un accès très facile.

Profil

Parcours à faire de préférence dans le sens anti-horaire qui réserve la monté la plus pentue au début de journée.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens anti-horaire. ►

La Croix des Trois Seigneurs

Point de Départ

Comme pour la balade du Pech de l'Ayre, sur la route de Perellòs, environ 200m avant le Cortal Lalana, prendre à droite le chemin au niveau du panneau indicateur de la stèle de l'accident d'avion du 11 janvier 1963. À une cinquantaine de mètres à droite, emplacement pour le stationnement de quatre ou cinq véhicules devant l'aven El Barranc.

Itinéraire

C'est une balade reposante et sympathique d'une longueur de 5km, ou 7 km par la variante du Mont Pla. Son intérêt réside dans la découverte de vestiges ténus d'anciens bornages seigneuriaux devenus bornages communaux.

La Croix des Trois Seigneurs matérialisait le point triple des limites des seigneuries, puis des communes, de Feuilla, Opoul et Perillos, elle se trouve actuellement à une cinquantaine de mètres au Nord de la limite Aude/Pyrénées-orientales.

À 350 mètres au Sud-Ouest, on trouve une seconde croix, sans nom, qui coïncide à peu près avec un point double de l'ancienne limite Opoul/Perillos.

Ces deux croix très petites (20 cm de côtés) et gravées sur des dalles de calcaire plates passeraient inaperçues si elles n'étaient signalées chacune par un grand cairn pyramidal dont la date d'édification et la paternité sont difficiles à établir, oeuvres de géomètres, de chasseurs ou d'historiens?.

La variante du Mont Pla permet de découvrir d'autres marquages, d'un intérêt moindre cependant.

L'approche depuis la crête de la Serre Haute est préférable car elle permet d'apercevoir aisément le cairn de la Croix des Trois Seigneurs en silhouette sur le rebord du plateau.

La montée se fait par la combe de la stèle de l'accident d'avion et le retour par la Coma Ramiol ou la Coma Del Mont Pla .

Profil

Le dénivelé maximal est de 125m. À faire plutôt dans le sens horaire pour les raisons exposées plus haut.

Diaporama

Ce diaporama présente un parcours réalisé dans le sens horaire. ►

Salses

La Combe FranÇaise

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous, est le stationnement parallèle à la voie ferrée en face de la cave coopérative de Salses.

On suit la route asphaltée parallèle à la voie ferrée, elle s'oriente Nord au bout de 750m et franchit l'autoroute par un tunnel.

Itinéraire

C'est une balade de 9km sans difficultés, le point culminant est à 128m, à parcourir un dimanche après-midi pour activer les fonctions digestives.

L'itinéraire est jalonné en jaune par la commune de Salses sous le nom de Camí dels Orris. Pourtant, le terme "Orri" qui désigne dans les montagnes catalanes un enclos pastoral, n'est pas un toponyme courant de la plaine du Roussillon.

300m après l'autoroute, on prend à gauche une piste qui s'engage dans la Combe Française (Coma Francesa) qui fut avant le Traité des Pyrénées (1659), le théâtre d'importantes batailles entre français et espagnols.

Après 2,5km, le chemin quitte la combe et monte à gauche sur le plateau. Un détour de 500m permet de découvrir les ruines d'un petit réduit fortifié d'une quinzaine de mètres de côté, vestige probable d'un des sièges de la forteresse au XVIIème siècle.

Le sentier descend ensuite par quelques zig-zags un peu confus dans les collines de la Muntanyeta, passe devant le Mas Lacombe, puis rejoint la route d'Opoul à Salses. Le tronçon qui longe l'autoroute ne présentant pas trop d'intérêt, le retour se fait par le village.

Profil

L'itinéraire est décrit dans le sens anti-horaire mais il peut aussi bien se parcourir dans le sens horaire.

Diaporamas

Le parcours dans le sens anti-horaire. ►


Une Cabane ►


Un Réduit Fortifié ►

La Côte Grosse

Point de Départ

Pour éviter les 1,5km d'asphalte depuis la forteresse, le point de Rendez-Vous est reporté au delà du tunnel de l'autoroute. Nous pourrons laisser les véhicules à proximité d'une citerne verte de défense contre l'incendie.

Le départ peut également se faire depuis l'Ouest en laissant les voitures sous le Castell Vell, à 250m au Sud du Mas Pares.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 14km sans difficultés. Le point le plus bas est à 19m et le point le plus haut à 200m, mais les pentes sont faibles. Il permet d'explorer les dolines et vallées sèches, "comes" dans la toponymie locale, qui se trouvent entre Opoul et Salses, tout le parcours étant situé sur le territoire de cette commune.

Trois variantes internes à la boucle principale permettent de moduler le parcours en fonction du temps ou de l'énergie disponible.

Un des attraits de ce parcours réside dans les multiples points de vues qu'il offre sur la plaine du Roussillon et sur le cirque de montagnes qui la cerne.

Signalons que dans la Combe de Janicot (Coma d'en Janicot) ont été découvert par Françoise Claustre (l'otage du Tibesti), des vestiges de sépultures de l'âge du cuivre (chalcolithique).

À l'extrémité Ouest du parcours, on peut aux prix d'une petite ascension, découvrir le Castell Vell (le Château Vieux), dont les vestiges remontent au XIème siècle et qui, depuis son petit plateau, contrôlait la route d'Opoul. ATTENTION! Les derniers mètres du sentier sont très exposés à la tramontane.

Profil

L'itinéraire principal est décrit dans le sens anti-horaire mais, compte-tenu de son profil, il peut indifféremment être parcouru dans le sens horaire.

Diaporamas

Parcours principal ►

Variante 1►

Variante 2►

Variante 3►

Les Éoliennes

Point de Départ

Le point de Rendez-Vous, est le stationnement parallèle à la voie ferrée en face de la cave coopérative de Salses.

On contourne la forteresse renaissance par l'Est ce qui permet de découvrir au passage, sur la droite, les quelques ruines du château moyen-âgeux de proportions bien modestes comparées à sa célèbre voisine. Après 1000m on franchit l'autoroute par un tunnel.

Itinéraire

C'est un itinéraire de 13km sans difficultés avec un dénivelé maximal de 250m. Les chemins sont larges et faciles à identifier, inconvénient, on y rencontre quelquefois des 4*4.

Après l'autoroute on monte tout droit pendant 750m, un raccourci à droite, sous un pylône électrique, permet de rejoindre le chemin du Pla de l'Ull. Le chemin arrive au carrefour du Mas Dachs. Là il faut prendre à droite en direction du Mas d'en Bac et traverser la RD9 au niveau des transformateurs. On atteint les éoliennes en suivant leur chemin d'exploitation.

Descente par un chemin Nord-Sud qui rejoint la RD9 que l'on suit vers l'Ouest pendant une centaine de mètres, puis l'on prend vers le Sud-Est un chemin qui rejoint la large "Piste du Gaz". On suit cette piste pendant 3,5km jusqu'au tunnel sous l'autoroute, retour au point de départ par la petite route goudronnée qui longe la voie ferrée.

Profil

À l'exception du passage de la plaine de Salses au plateau où il faut franchir un dénivelé de 130m, les pentes sont faibles.

L'itinéraire est équilibré par rapport au sommet et peut être parcouru indifféremment dans un sens ou dans l'autre.

Diaporama


Diaporama d'un parcours ►
réalisé dans le sens horaire.

L'olivar d'en David

Point de Départ

Le point de départ est une petite aire de sationnement un peu déglinguée située en contrebas de la Porte des Pays Catalans.

On y accède, par un tunnel sous l'autouroute, depuis la route de Narbonne (ex RN9), au Nord du pont sous la ligne SNCF.

Itinéraire

C'est une balade de 12km faiblement accidentée qui suit des pistes ou des chemins bien signalées par des cairns. Elle permet de découvrir des territoires sauvages fréquentés essentiellement par les chasseurs (ainsi peut-être que par quelques malandrins) :

  • La Combe de Léon, un ravin tortueux et parfois très encaissé qui monte doucement vers le plateau qu'il atteint au niveau de la route de Fitou
  • L'Olivar d'en David (L'Oliveraie de David) un toponyme surprenant dans un secteur où l'on ne trouve que des alzines (Chênes verts). Par beau temps on y bénéficie d'un superbe point de vue sur le littoral.
  • Le Planal de la Garriga plus connu des amateurs de 4*4 et d'un intérêt moindre, mais il faut bien trouver un chemin pour redescendre.

Un promeneur curieux pourra remarquer quelques vestiges d'activités passées, restes de fours à chaux, petits tumulus dont on ne sait trop ce qu'ils cachent, murailles abandonnées.

Au milieu des broussailles gisent, dit-on, les vestiges d'un dolmen, mais son emplacement n'est connu que de quelques salserots ou de spécialistes des mégalithes.

Au Nord, sur le territoire de Fitou on note un toponyme Pla des Arques qui est fréquement associé à des sépultures néolithiques. Mystères...

Profil

La dénivellation maximale est de 179 mètres, une rigolade.

La montée par la Combe de Léon a une pente très régulière. La descente est un plus en dents de scie mais sans difficultés.

Diaporamas

Un parcours dans le sens horaire. ►

Les Enclos Ruraux du Pla des Arques ►

Interrogations sur le chemin de la Coma del Cabrit

Ce chemin comporte deux ornières nettement marquées mais aucune trace de pneus. La végétation plutôt touffue dans l'entre-roues, l'absence d'éclaircissement, montrent qu'il est très peu utilisé.

Il gravit le flanc de la Coma del Cabrit avec une pente très modérée. Du côté du vide, il est limité par une bordure de grosses pierres. Bref au contraire des pistes DFCI, tracées à la brute au bulldozer, ce semble plutôt être un chemin d'exploitation à l'ancienne conçu pour des charettes.

En haut de la première ligne droite, les vestiges de deux constructions carrées symétriques par rapport au chemin font penser à une sorte de poste de contrôle.

Le chemin s'achève en cul de sac sur le flanc du Pech de Catari, 200 mètres sous son sommet, il ne fait pas la liaison avec le chemin montant du Col de Feuilla. Quel type d'exploitation pouvait-il bien desservir?

Il n'y a pas de vestige de carrières, ni trace de vignes ou d'oliviers dont les productions auraient pu nécessiter l'usage de charettes ou de chariots. Les pâtures à moutons ne nécessitent pas de chemin charretier. Pourrait-il s'agir d'un chemin de desserte d'une exploitation charbonnière de l'alsinar dense de cette zone???

La Tour de l'Hortoux

À quoi pouvait bien servir une tour aussi massive, un carré de 7 mètres de côté avec des murs de 2 mètres d'épaisseur, dans un cul de sac sans intérêt stratégique tel que la Combe de la Ville?

Si l'on ajoute que sur les environs 8 mètres de hauteur de la maçonnerie qui subsiste on ne trouve aucune ouverture, pas de porte haute comme sur les tours de défense côtière, pas la moindre meurtrière, ce monument est vraiment surprenant.

Pour avoir sinon une réponse, du moins quelques éclaircissements sur cette énigme, consultez, la note très bien documentée, rédigée par Marc PALA du Parc Naturel de la Narbonnaise.

Le traitÉ de corbeil

Depuis le XIème siècle, suite à des alliances matrimoniales et stratégiques, les rois d'Aragon étaient suzerains des comtes de Toulouse et de Provence, des vicomtés de Béziers, de Carcassone, de Millau, du Quercy, du Gévaudan, bref sans plus entrer dans le détail, de la totalité de ce que nous appelons actuellement le midi, à l'exception de l'Aquitaine, possession du roi d'Angleterre.

Suite à la victoire des rois de France dans la croisade des albigeois et aux décès sans descendants mâles, de Ramon Berenguer comte de Provence en 1245, puis de Ramon comte de Toulouse en 1249, ces deux comtés furent incorporés au royaume de France.

De plus les rois de France se considéraient, en tant qu'héritiers de Charlemagne, suzerains de la Catalogne, l'antique Marca Hispanica des Carolingiens.

Pour éviter à l'avenir d'éventuels conflits, les deux grands souverains du XIIIème siècle, Louis IX, Saint Louis, roi de France et Jaume Primer el Conqueridor, Jacques Premier le Conquérant, roi d'Aragon, entreprirent dès 1255 des négociations sur leurs empiètements territoriaux.

Ces négociations aboutirent à la signature le 11 mai 1258 par Louis IX et les ambassadeurs du roi d'Aragon, du Traité de Corbeil qui fut ratifié à Barcelone le 16 Juillet 1258 par Jaume Primer.

Au fait pourquoi Corbeil et non Paris? Cette bourgade, modeste à l'époque, n'était pas encore la préfecture de l'Essone, encore moins le fief électoral de Serge Dassault, mais tout simplement, le siège d'une résidence secondaire royale.

Pour faire simple, disons que ce traité mit fin aux prétentions respectives de chacun des deux souverains sur les territoires du voisin et définit la frontière Franco-Aragonaise, puis à partir du XVIème siècle, Franco-Espagnole jusqu'à la signature du Traité des Pyrénées le 9 mai 1659.

La frontiÈre Franco-Aragonaise

Le Traité de Corbeil créait une division politique, Fenouillèdes, Razès, Carcassès étaient Français, Roussillon, Conflent, Cerdagne et Vallespir étaient Aragonais. Cette frontière créait également de fait une division linguistique, au Nord, la langue courante jusqu'au début du XXème était la langue d'Oc, au Sud c'était le Catalan. Si ces deux langues ne sont, malheureusement, plus très vivantes actuellement dans nos départements, elles ont nettement marqué la toponymie.

Le département des Pyrénées-Orientales, créé lors de la révolution, a incorporé tout le territoire Catalan devenu Français depuis le Traité des Pyrénées, plus celui des Fenouillèdes, qui était déjà Français depuis le Traité de Corbeil.

La frontière de 1258 coïncide donc à peu près au Nord-Est, avec les limites départementales Aude/Pyrénées-Orientales du Barcarès à Tautavel. À l'Ouest, cette frontière a été 'fossilisée' dans les limites entre les communes Catalanes du Roussillon et du Conflent et celles des communes Occitanes des Fenouillèdes.

Quelques roches blasonnées matérialisent encore cette ancienne frontière. Certaines sont datées, toujours de la première moitié du XVIIème siècle et la plupart ont été surmontées au XIXème siècle par des obélisques en maçonnerie qui ont servi, a posteriori, à matérialiser les limites communales.

Attention!

Dans ce secteur, nous sommes sur les terres de l'association de chasse de Feuilla, qui a réalisé le refuge du Pech del'Ayre et assure l'entretien des pistes. Les jours de battue au sanglier, les parages sont réellement dangereux, les munitions utilisées sont de calibre 7*65 ou 9*62.

En principe, les battues doivent être déclarées en mairie. Se renseigner auprès de celle de Feuilla avant d'entreprendre la randonnée ou, pour les retraités, choisir les mardi ou jeudi, jours non chassés.

Et pensez à mettre un gilet fluorescent dans votre sac à dos.